Maître d’apprentissage : renforcer la qualité d’accueil de l’apprenti en entreprise

  • Toute personne amenée à tutorer un apprenti en entreprise.

  • 2 jours, soit 14 heures

  • Dijon, Mâcon, Chalon-sur-Saône

300 € net de taxe par personne

objectifs

Comprendre l’étendue du rôle de tuteur et acquérir les compétences nécessaires pour encadrer et accompagner un apprenti

Connaître les aspects règlementaires et législatifs

Préparer l’arrivée d’un apprenti et faciliter son intégration dans l’entreprise, en fonction de son âge et de son niveau maturité

Transmettre ses savoirs et savoir-faire professionnels

Suivre et évaluer l’apprenti pour mesurer ses progrès et ses capacités à être autonome

Réduire les ruptures de contrat

Sécuriser les parcours professionnels des apprentis

Communiquer avec les différents acteurs du parcours de l’apprenti

 

pré-requis

Connaitre le fonctionnement d’une TPE/PME

programme

ETAPE 1 : DEFINIR LA FONCTION DU MAITRE D’APPRENTISSAGE

Identifier le rôle et les missions du maitre d’apprentissage

Comprendre les principes de la pédagogie en apprentissage

Connaitre le cadre juridique de l’apprentissage

Séquence opérationnelle : Chaque participant se présente et expose les enjeux du tutorat pour lui, l’équipe tutorale et l’entreprise

 

ETAPE 2 : DIFFERENCIER L’ACCUEIL EN FONCTION DE LA PERSONNE ACCUEILLIE

Appréhender le niveau de maturité de l’apprenti. Etablir la relation adaptée au niveau de maturité (Parent / Enfant ou Adulte / Adulte)

Evaluer les aptitudes de l’apprenti pour déterminer le tempo de la progression

Déterminer son mode d’apprentissage, pour mettre en oeuvre les méthodes pédagogiques les mieux adaptées à sa progression.

Quel est son projet pour demain?

Séquence opérationnelle : Préparation et simulation d’un entretien d’accueil avec l’apprenti : Accueillir, se présenter, présenter son métier, fixer les règles de fonctionnement et formaliser le suivi…

Les outils : l’entretien d’accueil, le livret d’accueil, le règlement intérieur, l’analyse transactionnelle, comment apprend-il ?, les générations au travail

 

ETAPE 3 : IDENTIFIER UN SCHEMA DE PROGRESSION EN COHERENCE AVEC LE REFERENTIEL DIPLOME ET LE POSTE DE TRAVAIL.

Evaluer le niveau initial en termes de compétences acquises dans le parcours professionnel de l’apprenti

S’approprier le référentiel diplôme et détecter les « zones blanches » éventuelles.

Donner du sens au travail en écrivant la Raison d’être ou la mission générique du poste tenu par l’apprenti

Séquence opérationnelle : Ecrire la mission du poste, la décomposer en activités principales puis en SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE et SAVOIR- ETRE. Repérer les mots clés de la mission qui nous serviront d’indicateurs de PILOTAGE.

Les outils : fiche de poste, le référentiel diplôme, grille d’évaluation du niveau initial

 

ETAPE 4 : TRADUIRE CE SCHEMA DE PROGRESSION EN SEQUENCES PEDAGOGIQUES

Construire un parcours de progression, en déterminant les objectifs pédagogiques principaux et intermédiaires

Identifier les critères d’évaluation propres à chacun des objectifs pédagogiques

Mettre en oeuvre des techniques pédagogiques innovantes et adaptées aux nouvelles générations (Scénario catastrophe, Mindmapping, outils Google…)

Séquence opérationnelle : Chaque participant construit une progression professionnelle du portefeuille de compétences. Pour chaque objectif pédagogique, il détermine les critères qui serviront à évaluer les résultats.

Les outils : les situations de travail, la reformulation, les méthodes pédagogiques (découverte, magistrale, interrogative…), les outils pédagogiques innovants

 

ETAPE 5 : EVALUER ET SUIVRE LA PROGRESSION DE L’APPRENTI

Identifier les critères d’évaluation propres à chacun des objectifs pédagogiques

Amener l’apprenti à s’auto-évaluer Quelle est sa vision de la réalité par rapport à ma demande ? Quelle est la réalité du maitre d’apprentissage? Quel différentiel ?

Donner du rythme et éviter les ruptures en repérant les signaux faibles de démotivation ou de lassitudes.

Séquence opérationnelle: Simulation d’un entretien de suivi ; Formalisation des points de réussite et des points de progression. Détermination des actions correctives

Les outils : la grille d’analyse d’une période, la fiche préparation à l’entretien, analyse d’une situation de travail

 

ETAPE 6 : VALIDATION DES COMPETENCES ACQUISES

Valider le portefeuille de compétences de l’apprenti par rapport à la fiche de poste et au référentiel diplôme.

Auto-évaluation du maitre d’apprentissage sur cette expérience : Point forts, Points difficiles – Quelles erreurs à ne pas reproduire ?

Séquence opérationnelle : Construction d’un livret de suivi de l’apprenti qui lui servira de « Passeport compétences » dans ses futures recherches d’emploi.

 

SYNTHESE DU DISPOSITIF

Les principes de la formation, 7 fonctions :

Positionner la fonction de maitre d’apprentissage dans l’entreprise

Différencier l’accueil en fonction de la personne accueillie

Identifier le schéma de progression en fonction du référentiel et du poste

Traduire le schéma de progression en séquences pédagogiques

Evaluer et suivre la progression de l’apprenti

Valider les compétences acquises

 

LES POINTS DE VIGILANCE

Les relations maitre d’apprentissage, apprenti, CFA, parents de l’apprenti

Le point de vigilance : l’opposition entre les manières de faire de l’entreprise et le CFA, ainsi que les risques de conflits intergénérationnels

L’analyse de sa propre situation de travail et la segmentation en séquences pédagogiques

Le point de vigilance : être réducteur et négliger les étapes qui nous semblent évidentes.

Le passage de l’expertise à la pédagogie

Le point de vigilance dans le choix du maitre d’apprentissage : La capacité à transmettre ne se mesure pas à l’expertise.

recevoir la fiche par e-mail (pdf)